Annoncez-vous

Le top 10 des terrasses

le 24 juin 2013 à 02:05

Le soleil est rare, sachons en profiter. Alors vu qu’il a l’air de commencer à se montrer de temps en temps, les Oufs de Jondi ont décidé une fois de plus de partager leurs meilleurs plans. Ça n’a pas été facile d’élaborer un classement, entre les bobos et les ouaouaches, il a fallu se mettre d’accord et si on ne s’est pas tapés dessus, c’est parce qu’on est des adultes responsables. On sait d’ores et déjà qu’il va y avoir des déçus – “Ouais ’foiré t’as pas mis mon bar!” Que les choses soient claires: il ne s’agit pas d’un inventaire des troquets qu’on fréquente – beaucoup trop souvent d’ailleurs, dira un jour mon docteur. Oui, nous aussi on a nos petites habitudes et nos coups de coeur (on vous en reparlera, soyez-en certains). Il s’agit d’un palmarès élaboré un dimanche après-midi, comme ça pour vous alors qu’entre deux averses, brillent les premiers rayons. Avec comme fil conducteur: “où boire un verre tranquille, pas trop cher”. Voici donc notre top ten, “bu et approuvé”, complètement subjectif mais, eh, what the hell!

 

10 – Le Trinidad (1 bis place du Théâtre)

Ouvert il y a peu en lieu et place de la Brasserie du Théâtre. Situé dans un renfoncement, il est assez éloigné de la rue, donc les voitures pas loin s’oublient facilement. Avantages: on y écoute souvent dans la musique live (bien branché jazz), y compris en semaine, et le service est accueillant. Et puis la place du Théâtre reste charmante. Ça méritait bien de rentrer dans notre classement.

 

9 – Le Flannery’s (4 place Saint-Bénigne)

Catégorie pubs. Celui-là ne se moque pas de vous (lire plus bas). Le choix de bières est large, les prix ne sont pas abusés, on y a passé des soirées dantesques, on aime le grand écran et l’ambiance lors des matchs de foot ou de rugby, les serveurs sont cools (on va essayer de ne pas le répéter à chaque fois: c’est aussi un de nos critères de choix). Pour la terrasse, elle est chauffée en hiver, ce qui est toujours bon à savoir, mais en été c’est sympa aussi: ça déborde un peu sur la rue vu qu’il y a souvent du monde, et c’est à l’ombre de vrais arbres en bois, rare à Dijon! Vue imprenable sur la cathédrale, tempérée par une circulation un peu dense.

 

8 – L’Industrie (15 rue des Godrans)

hollande-a-jondi

“Monsieur Hollande, faut pas vous marier avec Valérie, on l’aime pas.” Réplique qui restera dans les an(n)ales de la présidence de la République, alors que l’heure était au rapprochement avec la France rurale (les bouseux, enfin, nous quoi) et qu’il venait juste s’en jeter une après une éprouvante journée aux Grésilles. Reste que c’est bien situé, surtout depuis que la rue des Godrans est piétonisée. Et que le midi c’est toujours blindé, faut dire que le rapport qualité-prix sur les menus doit bien aider.

 

 

7 – Les Aviateurs (place Emile-Zola)

Premier clash bobos vs ouaouache. A ma droite, le truc qui dérange: “à chaque fois que j’y vais y a des gens bourrés ou des verres renversés”. Un point. Réponse directe du gauche: la place Zola c’est sympa, le soir c’est l’une des rares terrasses où tu choppes le soleil, les tarifs sont plus que raisonnables, c’est pas mal pour le café-journal du matin… ça fait 4-1. Pour résumer: le principal avantage c’est que le demi est pas cher, et que les doses de picon ou jaune sont généreuses. Le principal inconvénient, c’est que le demi est pas cher… etc.

 

6 – Le Kent (2 rue Odebert)

Orienté vers l’Est, idéal donc pour attraper le soleil le matin un café pas cher à la main. C’est près des Halles donc très vivant les jours de marché. Service aimable, et les petits trucs à grignoter à l’apéro, toujours sympa. Rien de bien particulier en fait, mais tout le monde était d’accord pour dire que le Kent mérite amplement cette sixième place. La terrasse du pub pas loin, orientée plein sud, voit le soleil toute la journée et ne désemplit pas, elle vous fait de l’oeil. Il doit y avoir une raison, mais nous on ne l’a toujours pas trouvée. Et surtout, on a stoppé net nos recherches, on vous invite d’ailleurs à ne pas succomber au chant des sirènes.

 

INTERLUDE: LE COUP DE GUEULE NECESSAIRE

(parenthèse un peu longue, mais d’utilité publique)

On vous invite à aller dans ce pub que nous ne citerons pas, vous comprendrez pourquoi, si vous aimez:

- Payer vos consos avant (soi-disant, “c’est un pub”), y compris si vous voulez manger un bout. On était 7 et on a filé 122 euros.

- Vous faire servir un hautes-côtes de nuits surgelé dans un premier temps et ronger votre frein – “non, n’interviens pas, tu vas faire de l’esclandre pour rien”.

- Qu’on vous propose une alternative minable, mais bon, y a pas le choix, on a payé avant. Donc ce sera un fond de hautes-côtes, celui qu’on sert au verre, et un savigny – la gamme au-dessus, penses-tu, vu qu’il est plus cher. “J’ai servi juste un verre.” Il y a combien de temps que tu l’as servi ton verre? Parce que depuis que la teille squatte derrière le bar, ton truc, c’est devenu du vinaigre.

- Vous faire rembarrer parce que merde, j’ai autre chose à faire que de m’occuper de vous, y a d’autres pigeons à plumer. “Vous vous foutez de la gueule du monde?” – “Je ne me moque de personne, c’est un pub, je n’ai pas l’habitude de servir du vin (ndlr: au cas où on ne s’en serait pas douté), d’ailleurs, je le dis aux clients avant de les servir.” Non coco, avant de nous servir tu nous a dit “c’est 122 euros faut payer d’abord”. Mais rassure-toi, on ne viendra plus jamais te casser les c…

- Maintenant que les comptes sont soldés (t’as vu, pauvre type, on t’a pas fait payer “avant” et au final, c’est toi qui vas perdre), maintenant que vous savez où NE PAS aller (si vous voulez un pub tranquille, y a le Flann’, voir plus haut), on se rend compte qu’on s’égare un peu.

- On vous dit que le Kent, c’est vachement mieux, CQFD.

 

5 – Le Jacquemart (6 rue Musette)

On commence à rentrer dans le top 5, la crème de la crème, donc on va parler un peu rues piétonnes. Lieu touristique par excellence, Notre-Dame voit toutes les heures s’agglutiner les touristes, surtout en été, qui viennent voir la procession des petites figurines. Et là tu penses que ça va raquer un max si tu te poses au café, au calme. Faux. Le piège à cons, c’est pas ici (lire plus haut). Tout en restant très bien située, la terrasse est abordable et ce n’est pas le panorama qui fait gonfler la note. Ce qui est appréciable. Le service, sans se montrer non plus des plus chaleureux, reste pro et irréprochable. Le croque-monsieur peut aussi faire du bien.

 

4 – Le BHV, Bar-Bistrot-Brasserie de l’Hôtel de Ville (22 place de la Libération)

La place de la Lib en mode piéton, faut avouer que ça pète. Problème: entre les établissements hype où le midi on croise tout le gratin de ceux qui travaillent en face et ceux, moins scrupuleux, dont l’objectif est de racketter les Hollandais en short, on se dit qu’on risque d’y laisser des plumes. Le plan? Le BHV, prix corrects et un patron qui sait se montrer dispo quand on a besoin de lui. Superbe panorama… what else?

 

Et attention, roulements de tambours… Ladies and gentlemen, ZE PODIUM!

 

3 – La Bourgogne (20 place de la République)

On sort un peu de l’esprit bar sur ce coup-là, mais quand on a fait le tour de Dijon pour savoir où trouver du soleil en terrasse le soir, on a fini là. Il faut choisir le pan de mur rue Jean-Jacques, et c’est bronzage jusqu’à 21h! Tellement agréable. Contre toute attente, les consos restent très abordables, bonne bière, bons vins (sélectionnés par des types qui s’y connaissent). On y mange par ailleurs très bien pour pas trop cher, à en croire un certain nombre de gastronomes avertis, du coup on a testé… et on n’a pas regretté!

 

2 – Le Quentin (6 rue Quentin)

terrasse-quentin-apero

C’est un grand classique, ça prend bien le soleil à l’heure de l’apéro du soir… c’est vrai qu’on pourrait se sentir dans n’importe quelle autre ville, mais les Dijonnais, eux, le savent: la terrasse du Quentin, c’est vraiment agréable. C’est d’ailleurs pour ça que les places (dieu merci, pas les consos) sont chères dès qu’il fait un peu beau. Un bon petit vin blanc ou une pinte pas trop cher, une planche pour se donner soif pour un petit deuxième… en contre-partie, vu qu’ils vendent des trucs à grignoter, ils évitent soigneusement (sciemment?) de te donner des olives ou des cahouètes. Oui, on fait les fines gueules, mais fallait bien qu’on trouve un truc à redire!

 

 

AND THE WINNER IS…

peniche-west-coast

1 – La Péniche Cancale (Port du Canal)

Tu es sur le pont d’un bateau. Tu tangues plus ou moins perceptiblement – ça dépend de l’heure. “Y a plein d’enfants qui se roulent sur la pelouse, y a plein de chiens.” Tu n’es plus à Dijon: la Péniche, c’est un mélange entre les bars ouverts branchés de Budapest et le terrain de foot de Saint-Jean-de-Losne le jour du concours de pétanque-barbecue de l’amicale des Bateliers. Ou un truc comme ça. Comme nul n’est parfait, tu vas dire que c’est loin du centre: en vrai pas tant que ça à pied, et le tram te pose à deux pas. Tu vas dire aussi que ce n’est ouvert que du jeudi au dimanche. On sait, et c’est dommage. Mais si les perles ont de la valeur, c’est aussi parce qu’elles sont rares. Allez, la nature, le soleil jusqu’aux derniers rayons, une ambiance complètement familiale, et des soirées originales: bravo les gens, vous avez gagné notre coeur.

 

BONUSLE COUP DE COEUR

Hors catégorie – L’Assommoir Tome II (48 rue Monge)

Soit on le mettait sur le podium, soit on n’en parlait pas du tout. Mais on aurait été des sacrés hypocrites, vu qu’on y passe une bonne partie de notre temps libre. Ce n’est pas vraiment une terrasse – la terrasse que tu vois, c’est deux tables qui donnent sur la rue -, mais une cour intérieure, cachée, toute petite, donc intime, des amuse-gueule à l’apéro, des tarifs corrects, des planches de produits soigneusement sélectionnés… et un certain cachet: on pourrait presque se croire au Portugal. Problème maintenant qu’on a dévoilé notre plan: ça risque de devenir vite très petit. Soyez sympas, faites-nous une place!

 

Photo: la Péniche en mode West Coast pour le week-end du 21 juin, avec OCT (On Chiade la Terrasse). © Nico Dorbon

Edit 24-06: changement d’adresse Le Jacquemart (merci Jacques qui se marre!)

11 commentaires à propos de “Le top 10 des terrasses

  1. Le Jacquemart (32 rue Verrerie), c’est un hôtel.

  2. Jacques Protat on juin 24th, 2013 at 11h36
  3. Merci de ta vigilance :-) c’est corrigé!

  4. jondi on juin 24th, 2013 at 11h42
  5. Ah, Jondi… ton ton me sied à un point qui meurt à vie !
    Ton stylo en coupe-leurres et ton style haut en couleurs meurt et con s’y lie avec les écrits vains de ta corps pore à Sion…
    Et ton box au fils sur l’été race, bien, bien !
    Voilou, c’est tout => bi-zou !
    @+ Funky Fwancky

  6. Funky Fwancky on juin 24th, 2013 at 13h46
  7. Pour La Bourgogne, c’est pas volé. Non seulement, on y sert la meilleure andouillette de Dijon mais en plus ils sont sympas. Ça donnerait presque envie de se réconcilier avec le quartier République. Quant au « pub », je vous invite, pour ma part, à y aller si vous aimez suivre le tournoi des 6 nations en mode black minou : »On va quand même pas mettre le son du match non ! ». Ah bah oui, non,pardon.

  8. Nico on juin 24th, 2013 at 17h03
  9. Il faut que vous alliez tester la Marinette alors, ça va vous plaire c’est sûr, et ya une ptite terrasse bien agréable d’un côté, et la patronne elle est cool, et on boit très bien, et la musique est bonne, et le miam est… terrible ya pas de mots! Mais c’est comme la péniche, du jeudi au samedi! Et Chez Marinette, c’est avenue Jean Jaurès! (mais pareil, c’est une perle, un trésor, alors ça se partage mais chut, à voix basse!).

  10. Cebo Lia on juin 25th, 2013 at 00h24
  11. merci pour le bilan tres sympa et instructif, et avvez vous étez tester l’ antre 2 monde, rue d’ahuy?? ambiance typque, mais tres sympa merci salute

  12. vato21 on août 16th, 2013 at 19h17
  13. Y a une terrasse à l’Antre??? (on a voulu y aller mais à chaque fois c’était fermé) Promis on va y faire un tour très prochainement.

  14. jondi on août 16th, 2013 at 19h21
  15. Suite à de récents débordements, petit rappel sur les commentaires de jondi.fr:
    Avoir un avis (même négatif) et l’exprimer de manière argumentée –> OUI
    Insulter les gens, déverser sa haine ou utiliser un vocabulaire que même Nadine Morano ne pourrait pas se permettre –> NON
    C’est illégal, ça s’appelle injure publique, diffamation etc. La loi vaut ce qu’elle vaut, mais c’est comme ça, c’est la loi. On est responsables de vos propos tenus ici, et on devrait pas le dire trop fort, mais on n’a pas trop les moyens de se payer un procès. Donc, même si on n’est pas spécialement fans de censure, on zappe tout commentaire ne respectant pas cette règle de base. Et puis quoi, un peu de savoir-vivre ça fait pas de mal! Merci :-)

  16. jondi on mars 14th, 2014 at 12h33
  17. La terrasse/jardin de la maison millière est pas dégueu non plus ;-)

  18. Magali on avril 12th, 2014 at 14h53
  19. […] On a d’autres bons plans terrasses… retrouvez ici notre Top 10 des terrasses à Dijon! […]

  20. Pas de terrasse? A Dijon, on a la solution - Jondi - L'agenda des sorties à Dijon on mai 20th, 2014 at 11h24
  21. […] coup, il y a la terrasse du Bronx, en mode italo-ricain, qui a ouvert après qu’on ait fait notre top 10 des terrasses mais qui aurait mérité sa place. Pas donné mais pas excessif non plus et bien sympa. Dans le top […]

  22. Dijon de A à Z - Le guide touristique - Jondi - L'agenda des sorties à Dijon on juin 25th, 2014 at 13h58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut